• Marilyn

Mythologie



Et oui vous le savez, Hugo est fan de l'Antiquité... ça me donne l'occasion de me replonger dans les récits et légendes de l'Olympe. Mais rassurez-vous, je ne vais pas vous raconter les travaux d'Héraklès dans les détails, même s'ils m'inspirent dans notre quotidien avec Hugo!


Mais revenons à la vraie vie! ça y est l'automne et nous habitons dans une région encore assez agricole. Hier, l'ambiance pour aller à la séance d'orthoptie hebdomadaire était assez féérique avec les premières vraies brumes en train de se dissiper sur les couleurs automnales. Pourtant Hugo ne trouvait pas ce paysage à son gout. Il me l'a bien exprimé durant le trajet, même s'il était incapable d'utiliser Minspeak qu'il repoussait. Arrivés dans la salle d'attente, nous avons débriefé. Hugo est allé directement sur la page des émotions: Stressé.

Revenu sur la page d'accueil Hugo a cherché comment il pouvait m'expliquer ce qui le stressait en appuyant sur le picto danger. Il n'a pas trouvé le mot qu'il voulait! Il est allé chercher via le picto voiture sans plus de succès, l'émotion était trop forte! Il a opté pour l'option Epellation et écrit le mot : "accident".

La discussion se poursuit, j'essaye de comprendre pourquoi Hugo est stressé par un accident. Je n'en vois pas de raison évidente. Et là ... SURPRISE magistrale! Hugo va chercher la météo, chose que nous n'avons jamais évoqué avec Minspeak ! parler de la pluie et du beau temps ne fait pas partie de nos habitudes!

Hugo ne trouve pourtant pas ce qu'il veut me dire et revient vers l'épellation. Les premières lettres de brouillard arrivent et c'est notre tour ! pas le temps de finir la discussion. Heureusement, elle reprend dans le cabinet. les mêmes mots reviennent: stressé, accident( pour lequel entre temps nous avons cherché la combinaison de pictos et la météo. Nous en profitons pour explorer la recherche de vocabulaire via le dictionnaire.

Nous sortons de notre séance d'orthoptie plus riches : nous savons que Hugo est stressé par le risque d'accident lié au brouillard et cela se vérifie lors du trajet retour!

Arrivés à la maison, Hugo qui s'était contenu fait une crise d'angoisse. Lorsque celle-ci est passée, la cause me semble évidente et liée à la météo. Alors je questionne dans cette direction et très vite apparait la nécessité de rationaliser ce phénomène météo. On s'installe devant Youtube et on découvre la chaine de Météo France qui explique ce qu'est le brouillard. (on en profite pour faire le tour des vidéos sur les phénomènes météorologiques présentées).

Hugo est fasciné! la météo perd son coté magique qui est particulièrement terrifiant. Et là au fil du temps qui s'écoule je repense à mes cours sur le développement de l'enfant, en particulier la période des terreurs nocturnes chez l'enfant dont le langage émerge, celle des monstres cachés sous le lit et dans les placards. Lorsqu'Hugo avait plus ou moins cet âge là, j'ai lu un livre de Hugo Honriot qui expliquait la nécessité de comprendre le monde qui nous entoure. Aussi, j'avais pris l'habitude d'expliquer où allait l'eau de la baignoire qu'on vidait, le plus simplement possible, essayant de fournir à Hugo des explications les plus rationnelles possibles. et pourtant, pourtant Hugo a construit un monde magique autour de lui pour compenser les connaissances auxquelles il n'a pas eu accès. J'étais un peu consciente de ce phénomène par les questions qu'il peut poser lors des cours de science et par la fascination que ses cours entrainent chez lui.

Mais en voyant trainer un livre de mythologie, j'ai fait une hypothèse... Hugo se trouvait face au brouillard dans la même situation que les anciens Grecs qui devaient expliquer tempêtes et orages.

J'en étais là dans mes réflexions lorsque j'ai entendu parler des sensitives projets (Merci à Anna, Lynn et Sandrine) et du livre comment nait une étoile? Ne cherchez pas c'est pas encore dispo en français, malheureusement. Ce livre explique en quelques phrases la naissance d'une étoile en partant de concepts scientifiques pour TOUS en se basant sur la sensorialité.

Je ne sais comment clore ce post mais une fois de plus, la citation "si tu as un problème, ouvres un livre" se révèle exacte et malgré le nombre exorbitant de livres parus chaque année, je vois tout un pan de bibliothèque et de librairie vide.

39 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout