Selfie : une dyade mère / fils

Maman d’un enfant de 14 ans en situation de handicap pour lequel aucun diagnostic n’a jamais été posé, j’ai, depuis sa naissance, cherché des solutions pour améliorer notre quotidien. Ma principale préoccupation : 

 l’amener vers le maximum d’autonomie.

Alors ça fait 14 ans que je cherche, que je lis, que je questionne ses thérapeutes, que je conçois des outils adaptés, que j’enchaine les formations en lien avec les apprentissages et le handicap. J’ai même repris un cursus universitaire en psychologie pour mieux comprendre le développement de l’enfant et le fonctionnement cérébral.

lou-IMG_4140.jpg
DSCF9264-bd_edited.jpg

L’autonomie, c’est les déplacements, les gestes quotidiens, la vie en société mais aussi la communication alternative et surtout les apprentissages qui sont souvent oubliés. 

Pourtant ces deux axes de travail ont changé sa vie, notre vie. Pour moi, Hugo est venu au monde deux fois :

  • Le jour de sa naissance

  • Le 30 décembre 2017 lorsqu’il s’est saisi des lettres pour demander d’allumer les décorations de Noël

Depuis il accepte de montrer ses compétences. Il ne parle toujours pas malgré des efforts considérables mais il écrit, il utilise une synthèse vocale et peint, mettant ainsi lumière, couleurs et mots dans nos vies.