Ah ces crayons!!!

Vous aussi vous aimez les stylos et les feutres de toutes les couleurs?

Ben c'est pareil pour Hugo et pour toutes les personnes ayant des difficultés pour exprimer ou pour écrire... Alors j'ai réinventé le Bic... Chacun le réinvente à sa manière dans son coin. Dernièrement Laura, en a présenté pour écrire ... moi je vais vous parler de maths!!

oui oui je sais c'est étonnant de ma part et pourtant! Hugo fait des maths, il lui faut donc un outil adapté!

J'ai pas mal cheminé sur le sujet! Au départ, forte des 84 cases de la synthèse vocale de Minspeak, j'ai voulu faire un crayon qui permettait de tout dire depuis un seul écran. J'ai cherché le vocabulaire toute seule dans mon coin. Hugo ne pouvait pas m'aider puisqu'il n'était pas sensé connaitre les concepts présentés. J'agissais sous la casquette enseignante qui adapte son cours au besoin de l'apprenant et j'en étais hyper fière.

Mais en faisant mon crayon alternatif de mathématique omniscient, je ne prenais pas conscience que j'enfermais Hugo. Paradoxal non?

Pas tant que ça en fait... En créant un crayon alternatif pour regrouper tous les concepts de maths qui me passaient par l'esprit, je devais faire des choix. ... 84 cases sur une page, certes c'est bien mais est -ce suffisant pour parler de Maths? Même sans aller voir Cédric Villany, il est évident que non!

En mettant tout ce vocabulaire sur une seule page, je réduisais ainsi l'intéret de Hugo pour les maths qui ne trouvait pas cette activité stimulante. Je mettais un plafond de verre sur les capacités de Hugo, je ne présumais pas de ses compétences.

C'est difficile à imaginer lorsqu'on fait un outil qui cherche à développer les connaissances de l'enfant de limiter la connaissance qu'on veut lui délivrer. Et pourtant c'est ce que je faisais!!

Pendant des années, Hugo a boudé les maths, disant à un inspecteur de l'Education nationale dnas le cadre de la visite de l'instruction en famille que c'était une matière stupide (j'en ai eu assez honte!) . Puis une autre inspectrice ce même cadre m'a conseillé de passer par la littérature et Hugo a demandé à faire des cours, dans sa zone proximale de développement (que je ne parvenais à évaluer, lui n'ayant pas d'outils lui permettant de s'exprimer et moi n'ayant pas les compétences mathématiques pour lui présenter à ces concepts!

Et j'ai compris... Je devais avoir des cases vides dans mes grilles de vocabulaires pour ajouter les nouveaux concepts et là ... ben l'évidence. Je devais faire plusieurs grilles.

Une pour l'algèbre, une pour la géométrie et une pour les unités de mesure et même (merci Christine!) une quatrième pour les outils.


Cette organisation facilite l'apprentissage et l'évaluation (si on peut parler ainsi!) en regroupant le vocabulaire sur une seule grille. Elle favorise également la compréhension, en permettant de focaliser sur les concepts présentés les caractéristiques du cube ou les priorités des opérations.

Alors certes on retrouve les chiffres et les signes des opérations dans l'algèbre et la géométrie et j'ai aussi pris l'option de faciliter la navigation entre les trois grilles de maths sur Minspeak pour montrer aussi la cohérence du mot mathématique!


Je vous montre le premier que j'avais fait (parce que c'est le seul dont j'ai la photo dans l'ordi!)... avec toutes ses imperfections : l'absence de cohérence dans la taille des zones et des espacements entre les zones et surtout l'absence de place pour ajouter le vocabulaire ! il répondait à la demande de Hugo : ne pas avoir de picto!

Promis un jour, je vous montre nos trois grilles de Minspeak! ( ça fait deux fois déja que je le dis mais les maths et moi... ) !



356 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout