top of page
  • Photo du rédacteurMarilyn

Une doxa paradoxale!



La plus belle photo de mon été, même si l'été ne fait que commencer !

Est ce du réalisme?

Est ce du surréalisme?

Tout dépend de quoi on parle! Et c'est bien là toute la force de cette photo!

A première vue, on remarque 3 personnes de dos dans un musée. On repère vite qu'il s'agit d'un musée d'antiquités, les sarcophages sont des indices criants.

Rien de fondamentalement original que trois personnes dans un musée, peut-être l'âge des garçons? C'est assez peu commun des ados dans les musées... C'est aussi particulièrement rare de voir deux ados tenir le bras d'une troisième personne qui a près de trois fois leur âge...

Mais ce qui est encore plus rare, c'est de rencontrer deux jeunes personnes en situation de handicap qui viennent ensemble visiter un musée...

Pourquoi?

Parce que dans l'imaginaire collectif, les musées ne sont en général pas considérés comme les lieux les plus attirants, les plus branchés, les plus accessibles...

Parce que souvent on imagine les musées comme réservés à une élite... (Et vous c'est quand la dernière fois que vous êtes allés visiter un musée?)

C'est une doxa, un préjugé, une présupposition!

Et pourtant...

Ce samedi en plein milieu du mois de juillet, lorsque nous sommes entrés à quatre, Anna, Simon son fauteuil, Hugo et moi, nous avons trouvé dans le hall un groupe d'ado dans le hall. Visiblement ils avaient leurs habitudes avec leur coin au calme, seuls sans adulte qui les aurait trainés là par force!

Lorsque nous sommes entrés, tout a été mis en place pour faciliter notre visite : L'accès avec le fauteuil, la bienveillance du personnel, l'accessibilité financière, la liberté de circulation dans l'établissement (avec Hugo, on commence toujours par la sortie pour pouvoir remonter le temps!).

Mais vous me direz ces raisons sont elles suffisantes pour aller au musée? En soit, je vous l'accorde...Me tenir la porte n'est pas la seule raison qui fait que je rentre dans un endroit et le fait que ce soit gratuit non plus!

Mais aller dans un musée c'est aussi s'ouvrir sur un autre monde. C'est découvrir un autre univers, souvent sensoriellement riche (au moins visuellement !) et construit pour raconter une histoire. La muséographie contemporaine est particulièrement intéressante dès lors qu'on prend le temps de vivre l'expérience, on comprends mieux ce que les conservateurs ont voulu nous raconter. Cette histoire, on peut la raconter en collant au niveau de connaissance du visiteur, qu'il soit ou non en situation de handicap, on peut juste se laisser porter et comme voyager dans le temps comme Hugo lorsqu'il est seul.

On peut aussi partager des émotions avec les copains, même lorsque les deux sont "sans-voix" en étant porté par le moment, l'expérience vécue ensemble. Quelques instants après que cette photo fut prise, j'ai eu le privilège de sentir les mains des deux amis se rapprocher l'un de l'autre. Mais est ce la peur de briser l'instant, l'intimité de l'autre... l'exploration du musée a repris le dessus.

On pourrait aussi parler de la sérénité et de la joie exprimée par les deux acolytes lors de cet après midi culturel... Il faudrait les photos de leurs visages épanouis mais elles ne sont que dans les méandres de nos quatre mémoires ...

Mais ce qui est à mon sens le plus important c'est de parler de l'importance de la visite des musées pour les personnes en situation de handicap et d'autant plus lorsqu'on parle de handicap de communication auquel les préjugés accolent systématiquement une idée de déficience intellectuelle.

Aller au musée, c'est offrir la possibilité de contempler des œuvres d'art. Chaque objet conservé dans un musée et d'autant plus s'il est sorti des réserves et exposé est digne d'intéret. André Malraux affirmait que "l'art est le plus court chemin de l'homme à l'homme", parce que face à une oeuvre d'art, seule l'émotion ressentie compte. Elle n'est jamais bonne ou mauvaise, on ne peut pas se tromper mais on peut en parler!

Aller dans un musée, c'est la possibilité de se laisser porter par l'art, de ne pas avoir besoin forcément de parler pour vivre l'instant. Il n'empêche que l'on peut quand même le faire après, en sortant ou lors d'une deuxième ou nième visite.

Aller au musée c'est offrir l'accès aux créations du passé, que l'ancienneté se compte en dizaines d'années ou en millénaire. C'est ancrer chacun dans l'histoire de l'humanité en nous permettant de retrouver les points communs plutôt qu'en nous montrant les différences.

Aller au musée c'est aussi être reconnu comme compétent et quoi de plus important que de voir ses compétences reconnues? C' est encore plus important pour les personnes en situation de handicap de communication qui sont entravées pour exprimer leur potentiel, leurs gouts et leurs connaissances.

Aller au musée en fait c'est aussi souvent facile... l'ambiance est plus feutrée que dans un supermarché et l'accueil, dans nos expériences avec Hugo, est TOUJOURS adapté. Voila maintenant plus de 6 ans que les musées sont une des passions de Hugo et jamais, que ce soit à Toulouse, Arles , Nîmes, au Louvre ou ailleurs, et nous avons eu une seule expérience négative, à l'archéosite du village gaulois à Rieux Volvestre. Alors, c'est toujours fantastique!

Aller au musée c'est aussi la possibilité de rencontre avec d'autres passionnés (dès lors que les centres d'intéret sont connus) et la possibilité d'échanger lors de visites guidées ou même avec d'autres visiteurs parfois surpris nos échanges, avec les professionnels des musées aussi, intrigués par la manière de visiter de Hugo ..

Bref c'est ma doxa paradoxale... Les musées, ces lieux que l'on pense au premier abord très élitistes sont en fait les endroits dans lesquels l'inclusion coule le plus de source... Alors n'attendez pas ... Visitez des musées!

72 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page