souvenirs de vaacances

Ah que c'était bien les vaacances... on s'est retrouvés entre passionnés de CAA et de littératie pendant quelques jours dans la Brenne et on a échangé nos livres préférés, enfin juste les titres parce que les livres c'est assez sacré et que nous ne savons pas quand nous aurons la possibilité de nous revoir... Bref pendant les vaacances, j'ai rencontré ce roman. Je ne sais pas qui l'avait glissé sur la table mais en tout cas, j'ai envie de vous en parler! Un roman dans lequel on voit poindre le " présumer des compétences", dans lequel l'arrivée de l'outil de communication change la place de Mélodie tant au sein de l'école que même de sa propre famille. Un livre qui nous montre le poids du regard, des remarques désobligeantes. Un livre qui parle du vivre ensemble, de ces petits riens qui changent tout.

Un livre qui parle de la nécessité de trouver des modèles d'identification auquel quiconque pourrait être fier de s'identifier. Un livre qui parle aussi des différences fonctions de la communication que l'on oublie trop souvent, alerter. Je n'en dis pas plus pour éviter de spoiler !

Un livre qui devrait siéger dans chaque CDI de chaque collège!

Alors oui, on est loin de la grande littérature, mais ce livre est facile à lire et devrait figurer dans la liste des livres obligatoire à lire pour un ado. Personne ne peut rester insensible à Mélodie et à ses difficultés qui sont décrites avec justesse et sans forcer le trait (dans un sens ou dans l'autre!) . Moi j'ai retrouvé des mots d'Hugo au fil des pages qui aspire à "être normal", l'importance de l'apparence perçue de manière si antinomique entre Mélodie et sa mère. J'ai aussi retrouvé les regards posés sur lui avant qu'il commence à communiquer et depuis qu'il écrit. J'ai aussi trouvé des interrogations d'enseignant sur la place et l'AVS et l'aide qu'elle peut apporter lors des devoirs.

J'ai aussi ressenti la fatigue physique induite par les transferts, l'inaccessibilité de certains lieux, le manque de dignité dans la description des changes à l'école.


Bref ce livre, il est presque indispensable que chacun puisse le

lire au moins une fois dans son


adolescence, même si paradoxalement sa lecture n'a pas été pour moi un moment de pur bonheur comme d'autres livres pour ado dont j'ai pu vous parler ici comme par exemple Comme un poisson dans un arbre, les 3 tomes des coeu


rs tordus et les autodaffeurs. En effet, d'un point de vue stylistique, on reste dans un roman si descriptif de la réalité qu'en permanence on doute : lit on un roman ou une biographie? Deux heures après avoir refermé le livre, je vous avoue, je n'en sais toujours rien et ce n'est p


as grave, tant que votre bibliothécaire ou documentaliste sait le mettre en valeur et le faire lire!




216 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout