• Marilyn

On se déPecse

Dernière mise à jour : 25 déc. 2018

Les panneaux de demande de base ont envahi la maison... Pour la piscine, Cathy (c'est elle l'artiste!) a réalisé une série de pictos en plastique fou. Elle a redessiné quelques pictos sur des feuilles de plastique, les a perforées afin qu'on puisse passer un anneau puis cuits au four. Une belle idée pour un enfant qui va trois fois par semaine à la piscine. Au moins, il peut demander à aller aux toilettes!


Oui, mais voilà, Hugo exploite de moins en moins le classeur PECS: au mieux, il s'en désintéresse, au pire il le refuse ou donne le mauvais picto.


Il faut dire que la période a été assez troublée... Cathy souhaite continuer son activité sous une autre forme. Il faut donc trouver une nouvelle personne pour accompagner Hugo au quotidien pendant mes heures de travail. Je cherche quelqu'un pour prendre le relais à la maison. Une, deux, trois personnes se succèdent auprès de Hugo avant l'arrivée de Lydie. Aucune n'est formée au PECS.

Tout repose sur mes épaules pour le PECS. Véro, l'orthophoniste de Hugo me soutient lors des deux séances hebdomadaires.

Le matériel me rattrape: dans un classeur PECS, les pictos sont scratchés et donc totalement mobiles: ils bougent, se retrouvent dans mes poches, au fond de mon sac à main... bref partout sauf dans le classeur: c'est la calamité!

Ne voulant pas priver mon fils de ses mots( et me connaissant un brin...) j'ai dupliqué les pictos. Je complète le classeur au fur et à mesure que je constate les manques, puis je me retrouve avec trois pictos identiques dans le classeur... Je commence déjà à penser à un outil électronique pour faire face à mes problèmes organisationnels.

Entre temps, Lydie s'est formée au PECS également. Elle vient en relais, mais trop tard... Hugo se désintéresse de ce support...


Le PECS aura été la première étape de communication de Hugo ... mais il faut passer à autre chose...



44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout