Moi je suis une maman éléphant!

et c'est Hugo qui le dit ! Aussi, je ne vous dis pas ma surprise lorsque j'ai découvert ce condensé d'intelligence! Devine comment je t'aime, voilà son titre... Et oui encore un livre me direz vous! mais quoi de mieux qu'un livre en ce tout début d'année pour parler d'amour et plus largement de relations humaines.

Une histoire du quotidien, pour les 3/6 ans certes, mais avec des clefs pour les grands. C'est écrit sur la couverture. Un livre à double entrée? me demanderez vous. Un peu ... mais surtout un livre pour parler de la différence, non pas la différence au sens où on l'entend souvent . Il n'est ABSOLUMENT pas question de handicap ou d'autres différences de ce style dans ce livre. Il est question de l'identité de chacun, des valeurs, de la manière de vivre et surtout de la manière de vivre ensemble ! Ce livre amène la discussion sur qui nous sommes vraiment intimement, il nous fait réfléchir sur nos comportements avec une écriture simple de petites scénettes de vie quotidienne vécues dans toutes les familles.

Cette écriture simple et l'utilisation des animaux (je peux le dire sans spoiler !) permet aussi de travailler en communication alternative et d'aborder ces sujets de l'intime et de la relation en utilisant les outils de CAA et même des objets. Nous avons tous dans nos placards des petits animaux en plastique qui font mal quand on marche dessus pied nus.

Raconter et partager sa réflexion sur l'intimité d'une relation en étant un communiquant émergeant, c'est un sacré challenge! ça permet aussi de confronter notre réalité de parent au ressenti de l'enfant, parce que oui, j'ai oublié de le dire mais ce livre parle essentiellement de cela, l'amour familial.

Mais sincèrement ce que j'ai adoré dans ce livre c'est qu'il apprend dès le plus jeune âge à réfléchir sur nous mêmes et nos besoins en les verbalisant (ce que pourra faire également l'utilisateur de CAA) mais aussi à comprendre l'autre, simplement, par petite touche.

C'est un livre intelligent, son seul défaut , sa modestie : il est adressé aux 3/6 ans sur la couverture et c'est sacrément dommage de se priver de sa lecture si on a plus de 6 ans !



162 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout