Les livres de Marielle

Une fois de plus j'ai lu un livre dont Marielle avait parlé ... Et une fois de plus j'ai découvert une pépite. C'est un livre qui m'a mis du baume au coeur! Bon vous l'aurez compris c'est un livre qui par le de communication! il parle de réparer le langage blessé après des accidents cérébraux. On est dans la rééducation orthophonique de l'adulte, bien loin à priori de mes préoccupations avec Hugo .. Oui oui mais ! ce livre nous parle avant tout de l'histoire de ces personnes qui ont, un temps au moins, perdu le langage. Il nous parle des différentes problématiques de la perte de langage. En nous parlant d'eux à mots ouverts ou couverts selon les cas, on sent l'intensité de la relation qui lie le professionnel que le patient. Mais moi ce que j'ai lue en tant que parent c'est la place de l'entourage dans la relation (comme quoi on lit ce que l'on veut aussi dans les livres!)

Ce livre me parle parce qu'il replace le patient au centre du dispositif. Toute la rééducation fait sens (au niveau sensoriel ) mais aussi au niveau des centres d'intérêt de la personne accompagnée. Avec certains, il sera question d'art, avec d'autres de foot, le thérapeute explique humblement comment il se met au service de son patient pour l'aider à faire réapparaitre la communication orale.

Il nous explique avec beaucoup de pudeur je trouve l'engagement qu'il applique à ses rééducations. Il nous parle de transfert d'énergie et surtout il pose le patient au centre d'un écosystème (et ça vous savez que j'adore regarder le système, les relations entre les gens), ne se satisfaisant pas d'une communication exclusive avec l'orthophoniste mais se considérant comme un maillon de la chaine de communication.

Ce livre m'a donné une belle énergie et surtout l'énergie de continuer à aider à chercher sa voix, en exploitant autrement ses gouts pour la musicalité, pour le rythme et pour les rimes, son amour des mots dits.

L'envie de ce "grand Monsieur" pour reprendre les mots d'Albane transpire entre les lignes de cet ouvrage on le voit oser et plusieurs fois il répète dans le livre "ça passe ou ça casse". Dans les exemples donnés ça passe à chaque fois, mais on sent un profond engagement.

Ce livre, j'ai prévu aussi de le lire avec Hugo parce qu'il y a un truc qui m'a marqué aussi c'est la nécessité d'être acteur de sa rééducation. Comme vous pouvez le voir au fil des posts, Hugo prend de plus en plus la parole (on est encore loin d'une prise de parole spontanée!)

mais lire des témoignages d'adultes ( et parler avec Déborah aussi !) m'aide aussi à chercher une place plus juste auprès de mon adolescent de fils.

Je ne peux pas terminer ce post sans vous donner les références de livre qui m'a fait tant de bien !

Philippe van Eeckhout, Reparler après un accident cérébral. Entretiens avec Mona Ozouf, mars 2001



57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout