Je vous promets c'est pas un poisson

Depuis le début du confinement, coucher Hugo est de plus en plus compliqué. L'heure d'endormissement est de plus en plus tardive. Se décaler ? c'est ce que l'on a essayé dès le début mais sans grand succès.

Dès qu'il sent pointer le sommeil, il se relève d'un bond tel un Zébulon dans sa boite!

Les troubles du comportement ont aussi repris, d'un seul coup et au niveau de violence le plus haut (auto mutilation et violence ...)

J'ai mis du temps à les comprendre, je passe beaucoup de temps au téléphone en ce moment. Les hypothèses que je faisais n'étaient pas les bonnes...

Un soir, il a enfin réussi à répondre par oui et par non aux questions que je lui posais. Toute autre communication était impossible. Il est terrorisé par cette épidémie. Nous limitons pourtant les images anxiogènes, la TV reste OFF (sauf pour quelques émissions choisies comme la millième rediffusion du gendarme à New York que Hugo vient de découvrir!)

Mais il a peur, il est terrorisé et ça l’empêche de dormir...

Il faut dire que dans les premiers jours du confinement, Hugo a toussé sèchement et nous sommes allés consultés dans des conditions assez inhabituelles. Nous avons attendu devant la porte du cabinet pour ne pas rester dans la salle d'attente, fait des recommandations d'hygiène que je ne fais jamais.

Donc Hugo a peur, tous les soirs le coucher est un moment terrible. il a réussi à exprimer ses émotions, à écrire un poème dessus, mais c'est insuffisant... La peur est trop forte, trop viscérale pour être domptée par les mots. Mais la bonne nouvelle c'est qu'il est en train de trouver tout seul ses mécanismes de protection contre ses peurs. Et vous savez quoi? Le sensoriel revient à pas de géant!

Depuis des années Hugo a un tapis qui représente le système solaire dans sa chambre (oui vous savez ma marotte de mettre à sa disposition un environnement le plus riche possible pour les apprentissages!) et il frotte en général Mercure, petite planète grise, je n'avais jamais compris pourquoi jusqu'à ce qu'il m'explique qu'elle représentait la tristesse. En général, en réponse je ne sais pas pourquoi je fais la même chose sur le soleil. Nos gestes se répondent et finissent par créer une discussion à laquelle je ne comprends pas grand chose mais qui l'apaise. Depuis deux nuits, Hugo dort avec son tapis dans le lit... Gratouille t il Mercure ou le soleil je n'en sais rien.

Mais hier, hier le tapis n'a pas suffi... rien ne parvenait à le calmer... vers minuit, un peu à bout d'idées, me souvenant de discussions passées et de la lecture d'un extrait du château de ma mère j'ai sorti j'ai attrapé sa grammaire latine et j'ai commencé à lire les conjugaisons au présent, à l'imparfait (vous savez quand on ajouter le BA entre le radical et la terminaison) au futur (là c'est le BO/BI). Et là MERVEILLE Hugo a ri...

On était le 1er avril, ce n'est pas un poisson! Le premier avril c'est juste la veille du 2 avril, journée mondiale de l'autisme!

(@photo Lou Bellio)

257 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

militer

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône

©2018 by Trace ta voiX. Proudly created with Wix.com