dimanche pluvieux, dimanche studieux

EtEncore un livre!!!

On est absolument loin du roman, là ou d'un essai. Il est composé de 100 fiches assemblées sur le thème de l'autodétermination et de la pair-aidance.

Et oui à avoir un enfant aussi militant il me faut me mettre au gout du jour sous peine de passer pour la mère totalement à coté de la plaque.

Ce livre je l'ai donc lu à haute voix avec Hugo. Cela donne un coté assez surréaliste au moment mais me projette vraiment dans les problématiques : certaines fiches me parlant plus que d'autres et inversement.

Moi ce livre il m'a fait du bien, il m'a permis de prendre conscience de choses dont j'avais l'intime conviction, la nécessité de remettre les utilisateurs dans une position d'acteur, qu'elle qu'en soit l'intensité. Cette nécessité entraine naturellement des remises en question de la place de chacun. L'évocation de la pair aidance basée sur le fait que nous avons aussi chacun des compétences pouvant aider les autres m'a confortée car j'en fais l'expérience régulière . Hugo a trouvé une amie légèrement plus agée que lui (qui je suis sure se reconnaitra à la lecture de ce post) à qui il ose poser toutes les questions relatives à ses difficultés quotidienne. Je vois au fur et à mesure des échanges dont je suis témoin tout ce que la puissance de ce que ces "discussions" peuvent lui apporter. Il en est de même à sens inverse, lorsque les mots d'Hugo sont soutenants .

Ce livre m'a permis de découvrir des domaines sur lesquels je n'avais pas réfléchi et en particulier la nécessité d'appréhender l'adolescence comme un tremplin, ce qui me permettra de vous reparler bientôt de ma dernière obsession.

Bref pour moi ce livre est vraiment loin d'être passionnant, comme certains dont j'ai pu parler, mais qu'est ce qu'il est utile! en plus le format de fiches regroupées par thématiques permet de se retrouver rapidement le passage que l'on veut relire ou partager.

Et moi j'adore partager des extraits, des citations de bouquins! surtout quand le sujet est aussi imbriqué avec la CAA, parce qu'au final en mettant tout en place pour donner une voix (qu'elle soit ou non matérialisée par une synthèse vocale ) il est évident que c'est pour aller dans cette direction. (vous savez la polysémie du mot voix).

Pour rester dans la direction de la CAA, ce qui m'a aussi fortement marquée c'est la nécessité de l'écoute dans la notion de pair aidance, l'écoute des besoins pas forcément clairement exprimés qui a clairement évoqué pour moi la place du partenaire de communication.

Bref ce livre, initialement lu pour satisfaire les velléités militantes de Hugo, je vais le garder sur le coin de mon bureau pour pouvoir m'y référer à chaque fois que nécessaire, car je ne vous l'avais pas dit, en plus il y a une bibliographie à la fin du bouquin!


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout