• Marilyn

Chuchoter en public!

ça c'est l'avantage de la multimodalité de la CAA! Lorsqu'on veut un outil qui parle on utilise Minspeak mais lorsqu'on n'ose pas prendre la parole en public, il nous reste le clavier papier!

Tout cela pour vous raconter notre après midi de vendredi... Avec Hugo, nous avons assisté à un rassemblement autour du thème de l'autisme. C'était une grande première pour Hugo (Moi je commence à être une habituée!). Par chance grace au COVID, peu de monde était convié en présentiel, le rendez vous était filmé et retransmis sur internet en léger différé. https://www.youtube.com/watch?v=jxsQitF1kdE

Beaucoup d'invités prestigieux, Hugo était très fier, mais je ne savais pas comment il parviendrait à gérer ses émotions . La journée avait déjà été dense en événements. Synthèse vocale autour du cou, tableau de lettres à bout de bras, nous étions prêts.

Première table ronde à laquelle nous étions conviés avec Autisme Pyrénées, Hugo ne s'assied pas (ce qui ne m'étonne guère ) reste un peu dans la salle, se pose un moment dans l'encadrement de la porte puis s'établit dans le sas devant la salle. Il attend patiemment .

J'écoute un peu, surtout je reste attentive à Hugo afin qu'il ne soit pas envahi par l'émotion et l'attente.

il reste calme mais son corps parle ne silence; il est temps de sortir de la pièce et d'aller au rendez vous que nous nous sommes fixés: Ecouter Joseph Schovanec.

Nous passons quelques minutes dans la salle des platines... Hugo est calme, comme impressionné. Il prend mes mains les pose sur sa tête, nous pénétrons dans le "salon de conférence". L'ambiance est intimiste. Je sais que l'attente d'Hugo est grande. On reste debout malgré les invitations à s'asseoir et je suis Hugo dans ses pérégrinations.

Dans la salle, dans l'ombre, un piano... il se dirige droit dessus et appuie sur la touche noire la plus aigue possible. Nous avons retrouvé notre premier moyen de communication alternatif, le piano. Je verbalise à voix basse rien que pour lui qu'il est content. Il me regarde et la communication continue. Aucun trouble du comportement à signaler. il va et revient toujours appuyer sur cette touche noire.

Les questions s’enchaînent. Joseph répond. Une question interpelle Hugo

" peut on classer les autistes en plusieurs catégories : haut niveau ou bas niveau" et Joseph de répondre que cette classification n'existe plus . Pendant la discussion, Hugo s'est rapproché du centre de discussion. Il est venu plusieurs fois dans la lumière. Je reste dans l'ombre avec mes lettres et Hugo vient pointer "Merci". Je verbalise à voix haute la réponse d'Hugo en précisant qu'elle vient de lui. Joseph l'invite à poser une question et Hugo demande avec ses lettres " comment on parle? "

La réponse est magique ... et c'est les yeux embrumés que j'entends que la voix n'est pas la seule manière de parler, qu'il existe beaucoup d'autres manières de parler et Joseph de nous inviter à lire le livre "Sais tu pourquoi je saute? "

Et oui... il y a plein de manières de parler, plein d'outils et savoir utiliser le plus adapté, le moins coûteux sur le moment permet une vraie richesse de communication!


En voyant la photo, je me rends compte qu'il m'a pris le clavier papier est venu le présenter à Joseph pour lui parler, montrant une grande autonomie dans le geste. Pour lancer la question, j'ai servi d'assistant de communication, verbalisant la parole d'Hugo.

64 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

LATIN

Anglais