• Marilyn

Ah les crococo les crocodiles...

Il y a bien bien bien longtemps, couper les ongles de Hugo était d'une difficulté sans nom. On frôlait la crise de nerfs des deux cotés! 5 doigts dans chaque main et autant d'orteils dans chaque pied! Soit 20 ongles à couper... Pendant une période, je devais couper un ongle tous les jours.. C'était laborieux, fastidieux et source de mal-être! Puis un jour à la pharmacie, j'ai trouvé un crocodile... pas n'importe quel crocodile... un crocodile coupe ongle!

Il nous a indéniablement aidé ce croco! Au début la chanson permettait à Hugo de se détendre pendant la séance quotidienne de manucure et je vous promets c'est bien plus facile de couper un ongle lorsque le point n'est pas serré!

Peu à peu, les progrès sont arrivés... J'ai pu au bout de quelques temps (je ne saurais plus dire combien!) couper tous les ongles d'une main en une seule fois!

Puis nous avons pu ritualiser la coupe des ongles le dimanche soir en sortant du bain... c"était le repas du crocodile! il fallait lui donner les forces pour toute la semaine!

En bref, ce crocodile nous a permis de renverser la situation: des cris nous sommes passés aux rires... Couper les ongles n"était plus source de conflit et de négociations interminables mais un moment sympa après le bain avec des chansons et des histoires!


Dans la comptine, les crocodiles partent combattre les éléphants... Ici ils ont amené la paix par la ritualisation du geste dans un contexte sensoriel identifié (même lieu, même moment, même environnement sonore et olfactif.) sans créer de rigidité.


Ici petit crocodile n' a plus de raison d'être... mais parfois j'en offre encore à certains enfantastiques

!

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout