• Marilyn

Mon premier doudou ... sonore

Les doudous, on les emporte partout, on y puise sa force, on cherche du réconfort!

Tout petit, Hugo n'avait pas de doudou... enfin lorsqu'il était tout petit, je pensais que Hugo n'avait pas de doudou... Toucher, sentir, mâchonner l'oreille du lapin, c'était pas son truc !

C'est pas grave, on peut grandir sans doudou!

Un jour Hugo a été malade, rien de grave, mais il pleurait sans cesse... pour le calmer, je chantais des comptines... puis manquant d’inspiration et de manière presque automatique, j'ai récité quatre vers de Goethe qui m'avaient marqué lors des années lycée.

Je venais de découvrir le premier doudou de Hugo ... m'entendre réciter en boucle ces quatre vers de Goethe...

Mais comment faire de la voix de sa maman un doudou?

Plusieurs solutions :

  • l'option dictaphone du téléphone : pratique en voyage

  • les briques enregistreuses : Hugo peut désormais accéder à ses poèmes favoris d'une simple pression. Six couleurs, six poèmes que l'on change au gré des envies

  • la fonction cahier de la synthèse vocale: Hugo peut réciter ses poèmes et il adore!

On s'apaise, on écoute les sons, on s'instruit, on joue avec les mots, avec les images qu'ils véhiculent... de vrais doudous multifonctions!



51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

LATIN

Anglais