• Marilyn

passe le temps...

Et oui le temps passe mais comment le comprendre?

Vaste question philosophique me direz vous! Philosophique mais pas que! Comment faire comprendre que le temps passe à une personne qui ne parle pas?

J'ai toujours eu l'intuition qu'Hugo avait "avalé une pendule". Il était bien petit, nous avions parlé avec sa première orthophoniste qu'il nous signifiait la fin de la séance une à deux minutes avant la fin en se sauvant à quatre pattes! Et pourtant par d'autres aspects le temps lui "échappait". Il semblait terrorisé par l'entre deux, vous savez le moment où on commence à dire qu'on va se promener et qu'on prépare les chaussures, les gouters, mets les manteaux; Bref ces temps indéterminés qui font notre quotidien et qui étaient source de gros troubles du comportements.

Alors on a essayé de structuré le temps avec son éducatrice. Mais rassurez vous, structurer le temps ce n'est pas utiliser un timer toute la journée! Heureusement pour moi!

Et la plus grande difficulté dans ce cas là c'est de choisir les éléments que l'on va représenter!

Comment penser le temps, quelle sera l'échelle du temps que l'on va retenir?

Cette question a été essentielle pour moi!

Faut il choisir la demi journée, en pensant que l'enfant ne se repère pas sur une période plus longue? la journée? la semaine? le mois?

Quels éléments retenir sur la période? Il est évident que plus la période est longue moins elle sera détaillée!

En écrivant cet article, je repense à la hiérarchie des représentations dont on parle souvent dans les discussions sur la CAA et une fois de plus un de mes mantras me revient "présumons des compétences". Et c'est drôle comme coincidence, le questionnement sur le temps est arrivé en même temps que les pictos dans notre vie!

Avec son éducatrice nous avons opté pour une représentation du temps long que nous avons ensuite affiné. Ainsi, nous avons bâti une sorte de "calendrier perpétuel" à partir d'un bout de moquette, de scratchs, de moquette et de cartes de couleur plastifiées qui a élu domicile à coté de la porte d'entrée.

  • Une carte par jour

  • Une ligne par semaine

  • 4 semaines pour visibles pour faire un mois

  • un passe partout pour matérialiser la journée!

La carte jour : elle a une couleur différente selon la personne référente sur la journée. Jaune pour Cathy, fushia pour moi, vert pour papa, bleu pour les journées en famille et orange pour les journées extraordinaires (Noël, examen médical... ).

Sur la partie haute, une zone pailletée (parce qu'Hugo adore les paillettes!) avec la photo du référent pour différentier avec les activités obligatoires de la journée représentées par des pictos. (Nous on les a rajoutés plus tard, lorsque le mécanisme de l’enchaînement des jours nous a semblé acquis!).

LE truc qui a été super pour Hugo c'était de pouvoir prendre la fiche jour ou le picto de l'activité qu'il allait pratiquer et de pouvoir le scratcher sur l'appui-tête du siège avant pendant le trajet! Le volume sonore a ainsi fortement diminué sur les trajets réguliers!




La carte jour : elle a une couleur différente selon la personne référente sur la journée. Jaune pour Cathy, fushia pour moi, vert pour papa, bleu pour les journées en famille et orange pour les journées extraordinaires (Noël, examen médical... ).

Sur la partie haute, une zone pailletée (parce qu'Hugo adore les paillettes!) avec la photo du référent pour différentier avec les activités obligatoires de la journée représentées par des pictos. (Nous on les a rajoutés plus tard, lorsque le mécanisme de l’enchaînement des jours nous a semblé acquis!).

LE truc qui a été super pour Hugo c'était de pouvoir prendre la fiche jour ou le picto de l'activité qu'il allait pratiquer et de pouvoir le scratcher sur l'appui-tête du siège avant pendant le trajet! Le volume sonore a ainsi fortement diminué sur les trajets réguliers!


Le passe partout : c'est du carton plume recouvert de carte ondulée noir ( pour le contraste visuel !) et reprend la photo d'Hugo
















Les semaines sont matérialisées entre deux traits noirs.

la moquette tourne sur une tringle à rideau percée de chaque coté pour passer un lacet qui permet de l'accrocher à un clou!

Elle est posée en rouleau, c'est à dire que les deux extrémités sont assemblées avec des attaches parisiennes.

Plus tard nous avons ajouté les numéros des jours avec des gommettes collées sur des scratches (elles sont en vert sur la photo!)












Un truc qui nous a sauvé aussi c'était la régularité de l'emploi du temps... Comme nos semaines étaient relativement régulières, nous avions assez de bandes jours et de pictos pour faire les 8 semaines de notre calendrier perpétuel. Ainsi chaque jour nous ne changions que le masque jour et plus rarement les cartes jours.


Avec ces cartes, Hugo a joué avec le temps, il a pu passer changer d'échelle et manipuler les différents concepts. Naturellement nous avions associé d'autres outils (et en particulier des comptines) mais je vous en parlerai une autre fois!


124 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

LATIN

Anglais