• Marilyn

Lire délivre, lire des livres

Souvent on me demande comment Hugo a appris à lire. C'est vrai c'est assez fou comme idée apprendre à lire à un enfant qui ne parle pas. Comment évaluer si il sait que B et A fait BA?

Encore une question à laquelle je n'ai pas réfléchi avant de commencer sinon je chercherai encore la réponse et on n'aurait jamais joué avec les lettres et les mots ... et Hugo ne saurait peut être pas lire!

Ce que je sais c'est que pour moi les lettres sont capitales dans ma vie (oui je sais le jeu de mots est facile). Parfois, comme en ce moment j'essaye de comprendre ce qui a permis l'émergence de l'écrit. Lors de ces questionnements viennent en vrac :

  • la place de la chanson et des comptines d'Anne Sylvestre . J'ai déjà fait un post dessus mais la quantité de jeux de sons de certaines fabulettes est juste éblouissante. https://tracetavoix.wixsite.com/website/post/fabuleuses-fabulettes

  • l'émission N'oubliez pas les paroles... Lors d'une hospitalisation, Hugo a découvert cette émission et a manifesté une telle attention devant le défilement des paroles des chansons que nous avons regardé rituellement CHAQUE émission. Que les choses soient claires, nous ne regardions pas la TV pour lui apprendre à lire mais dans l'optique de passer un bon moment. Nous vivions à ce moment la une période particulièrement éprouvante durant laquelle Hugo supportait des douleurs abominables liées à des intolérances alimentaires que nous ignorions.Cette émission juste avant le repas du soir et donc en fin de digestion était un "havre de paix en musique" durant laquelle les textes sont affichés, chantés et surlignés au fur et à mesure. Sensorialité, mémoire apprentissage, mon credo était déjà en phase d'expérimentation!

  • les heures passées à expliquer le monde. La lecture du livre l'empereur c'est moi m'a fait prendre conscience de l'importance d'expliquer le monde à un enfant qui ne peut pas poser de questions afin de l'aider à se le représenter avec des mots malgré tout. Alors on a parlé... des la pluie et du cycle de l'eau , de l'évacuation des eaux usées, de la gestion des poubelles. Si je ne pense pas que ces discussions aient eu une place prépondérante dans l'apprentissage de la lecture, je pense qu'elles m'ont permis de percevoir l'attention que portait Hugo à l'activité proposée... Ces heures passées à expliquer le monde ont permis de développer l'attention conjointe si difficile à évaluer pour un enfant avec des troubles du spectre autistique. Un rictus, une absence de la pièce un peu plus longue que d'habitude, tout devient élément d'évaluation dans ces situations....

Puis Hugo a eu 6 ans... et n'a pas pu rentrer à l'école. Alors on a fait l'école à la maison, privilégiant l'aspect connaissance à la socialisation (les deux volets de l'école à mon sens). Et puisqu'on privilégiait les connaissances, pas question de rester planté à ne rien faire.

Mais que faire et comment faire avec un enfant qui ne manipule pas et qui semble, j'ai bien dit qui semble!, hermétique à tout apprentissage?

Mon choix fut naturellement l'environnement. Pendant un temps la déco dans la maison était surprenante. Des lettres en mousse autocollantes avaient fleuri sur toutes les portes, celles des pièces mais aussi celles des placards et on trouvait. Un truc chaque mot avait sa couleur pour faciliter l'identification du mot en tant que tel et différencier assiette et bol par exemple, présents sur la même porte de placard, mais aussi pour exploiter tous les autocollants. Si vous utilisez ce support, vous verrez, il vous manquera toujours des E ...C'est fou comme cette lettre est omniprésente dans la langue française. Une astuce aussi... Ces lettres collent pas mal... et il a fallu lorsqu'on les a enlevé des portes des pièces repeindre, alors je vous conseille de les coller sur du carton léger (type canson) qui tiendra bien avec de la patàfix sur vos portes...


On a aussi exploité le loto des odeurs (mais ça vous le savez déjà), en associant la lecture de la carte avec l'odeur. On a aussi recherché des odeurs parmi les cartes, remarqué que Violette et Vanille commençaient par le même son...


Et on a joué, ou plutôt j'ai joué, j'ai manipulé les lettres de la planète des alphas, les lettres mobiles, assise par terre dans le salon. Mon seul élément d'évaluation de la progression d'Hugo, son comportement. Que manifestait il ? était il content? oui on continuait, non on passait à autre chose. Toutes ces évaluations étaient faites de manière intuitive. Hugo ne regardait pas forcément ce que je faisais, il ne manipulait pas les supports, pouvait courir dans la maison... peu importe tant que je percevais de l'attention je continuais... quand intuitivement, je sentais qu'il avait décroché on changeait d'activité!

On a inventé des chansons avec les sons ... la plus importante pour nous fut "Vive le vent" que j'ai un peu réécrite. ( https://tracetavoix.wixsite.com/website/post/musique )

Son intérêt principal : l'assonance en V et la mention du vent qui correspond au V dans la planète des alphas.

Hugo a trouvé dans son lynx préféré le papillon, la poire, la pomme, le poisson, la pieuvre et le poussin... tous commençaient par le même son. Alors on a commencé des collections de mots, à partir d'images en associant image et carte mot.

Le jour où il a associé les pièces de son puzzle de géographie préféré la CHine et le CHili, j'ai vraiment compris qu'il travaillait sa conscience phonologique. Il l'a complétée en laissant exploser sa fascination pour les pays d'Asie centrale dont les noms se terminent par le son [An] Iran, Pakistan, Afghanistan...


En bref, on s'est amusés... on a passé du bon temps sans aucune pression avec pour objectif la lecture mais sans date pour l'atteindre. Il n'y avait aucune progression prévue aucune stratégie, aucune méthode, seulement la spontanéité, la disponibilité d'Hugo et la mienne et l'envie de passer un bon moment ensemble autour d'activités qui nous portaient.


Dis comme ça ça parait simple non?


302 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout