Fête ou faites du cinema

il y a des jours où tu as l’impression que la programmation de radio France repond totalement à tes interrogations ! Dans ces cas sitôt le moteur coupe tu te précipites pour téléphoner à ta libraire ! C’est ce qui c’est passé avec ce live. Le cinéma intérieur de Lionel Naccache! Sitôt eu sitot dévoré ! déjà parce qu’il est facile à lire et assez court, trop à mon goût car j’ai appris beaucoup de choses sous un angle décalé.

l’art est omniprésent dans ce livre , et les analogies artistiques sont légion

trouver des citations d’Aristote ou de Socrate, des références à des styles de peinture par exemole dans un livre qui me permet de comprendre le fonctionnement cerebral… ben moi ça m’aide à me sentir à l’aise avec le sujet !

mais le plus fascinant ( ce qui me pousse à écrire ce post depuis le mini écran de mon téléphone portable c’est surtout la révélation sur l importance du canal visuel dans la perception du monde et les particularités de chacun d’entre nous face à ces successions d’images discontinues que notre cerveau compile à sa manière en fonction de paramètres particuliers. Moi j’y ai vu toutes les difficultés que peuvent rencontrer les personnes avec des troubles du spectre autistique ou des difficultés visuelles pour percevoir le « même «  monde que nous ( même si chacun d’entre nous a un monde légèrement différent )

Ce seul aspect était déjà révolutionnaire à mes yeux dans la proximité de compréhension que je peux avoir du monde de Hugo, mais en plus la lecture de ce livre m’a donné des clés que je cherchais sur l inhibition . Et oui j’ai réussi à trouver un lien entre la metacognition et l inhibition. ..

ajoutez quelques pages qui font penser au cahier de vie et dont le commentaire radiophonique de l’auteur m’avait deja interpelée sur la nécessité de proposer aussi de la matière pour tisser de nouveaux scenarios… et vous comprendrez que le premier livre de l’été est une mine dans laquelle je me replongerai avec délices …




14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout